mercredi 21 septembre 2011

un de ma race


Burne-Jones: Pygmalion et Galatée


A se cogner la tête à des murs sans oreilles,
On devient le tambour que les coups de poing crèvent,
Calebasse évidée, aux échos qui font grève,
Sourde aux voix qui promettent des monts et merveilles.

J' ai cru à des ailleurs, errants de nulle part,
Pour poser mon bagage alourdi de mes pleurs,
Tout là bas, hors du temps, sans frontière et sans heurts,
Vers des mondes meilleurs, vers de nouveaux départs;

J' ai cru à des sauveurs , messies d' anciens secrets,
Qui trop portaient leur croix pour consumer la mienne,
Mais ils ont immolé mon humeur bohémienne,
Nommée sorcellerie par d' austères décrets:

Gavés de certitudes jusqu' à la nausée,
Ils violaient les couleurs de ma toile idéale,
Ils m' assujettissaient et j' étais leur féale,
Pauvre esclave alanguie aux rêves cyanosés.

Vint Toi ,que je croisai jadis en Arcadie,
Tout ton être est la clé, tout ton corps est la porte,
Ta voix sait ranimer mon âme à demi morte,
Pigment pour aviver les teintes affadies.

Ton souffle créateur est une perfusion;
Je suis la Galatée éprise du démiurge,
Ta main me remodèle et ta science me purge,
Façonnant de vraies formes sur mes illusions.


27 commentaires:

  1. N'aie pas peur de vivre la destinée d'Acis
    les malfaisants cyclopes n'ont qu'un oeil et sont assis dessus...^^

    Ta vie heureuse te rend incrédule, mais si mais si le bonheur est là il me semble et profites-en sans penser à demain !
    Besos bienheureuse nymphe des mers du sud ♥

    RépondreSupprimer
  2. Jack, c' est le mot, incrédule! Je n' en reviens pas, moi qui suis si peu douée pour!
    Non je n' ai pas peur de Polyphème, un vaillant marin dans ton genre lui a réglé son compte! Bises mon pirate!

    RépondreSupprimer
  3. je ne suis pas certaine mais il me semble que tu es isabelle !
    rien à voir avec ce joli texte :-)
    est-ce bien toi ?

    RépondreSupprimer
  4. Mais oui karine! tu m' as retrouvée! J' en suis très heureuse, on s' était connues à une époque où j' étais un peu instable sur les blogs, mais c' était dans une vie antérieure, bienvenue!

    RépondreSupprimer
  5. Toujours beaucoup d'inspiration et de la plus belle! C'est un vrai plaisir!

    RépondreSupprimer
  6. eh bien le hasard ... comme on dit ! je t'ai tellement cherchée que je l'avais presque oublié :-) sauf sur mon blog où j'avais posté une dédicace ! plusieurs messages laissés sans réponse ! mais comme tu dis c'était dans une vie antérieure :-)
    j'espère que tu vas bien et que ces quelques années t'ont apportée le bonheur

    RépondreSupprimer
  7. Mango, c' est toujours un grand honneur que ta présence et ton estime,tellement partagée!

    RépondreSupprimer
  8. karine, je suis plus heureuse en effet, et du coup plus fidèle dans mes amitiés, web y compris! Merci pour tes mots et pardon pour mon silence!

    RépondreSupprimer
  9. Isabelle,

    Un joli et subtile poème...

    Poétiquement

    Maxence

    RépondreSupprimer
  10. Maxence, merci pour ce passage crépusculaire mais lumineux!

    RépondreSupprimer
  11. T'as trouvé un doudou ?
    Je suis toujours épatée de te lire et de voir comment tu manies les mots !

    RépondreSupprimer
  12. Aurélie :-) Il est doux de caractère mais je dirai plutôt un dur dur!

    RépondreSupprimer
  13. C'est une résurrection, je comprends maintenant pourquoi tu rajeunis.

    RépondreSupprimer
  14. Ma Zeta, la résurrection, c' est un état permanent chez toi!

    RépondreSupprimer
  15. bonjour ma belle
    ne me demande pas pardon je t'en prie ! la vie est faite ainsi où parfois on ne peut pas ^
    maintenant tu peux et moi ça me rend heureuse
    tu m'as manquée et c'est ainsi ! je ne saurais l'expliquer ...

    RépondreSupprimer
  16. Ma chère Karine, je suis aussi heureuse de retrouver ta peronnalité lumineuse et ton blog ravissant pour faire le plein de beauté, d' ailleurs je t' ajoute illico à ma liste de valeurs sûres! Gros bisous!

    RépondreSupprimer
  17. quel honneur ! merci beaucoup :-)
    très belle journée à toi miss

    RépondreSupprimer
  18. Joli poème! Comme à l'accoutumée tes cris jaillissent du tréfonds de ton âme, car ils sont porteurs de vie, de liberté et d'amour!
    Isabelle, aucun obstacle ne peut venir à bout de ta volonté qui elle même est le fruit de ta construction, de tes passions, de ta vie et de tes rêves et... Peut-on tuer un rêve?

    RépondreSupprimer
  19. Cher Bizak, les tueurs de rêve existent, hélas, mais je ne fréquente plus que des sauveurs de rêve, comme toi!

    RépondreSupprimer
  20. Et bien,si ce n'est pas de l'amour ça...
    Tres bon week-end à toi.

    RépondreSupprimer
  21. Christophe, ça y ressemble! Avec l' art on n' a rien inventé de mieux, je sais quejeprêche un converti!

    RépondreSupprimer
  22. J'aime beaucoup ce texte. Merci de le partager :)
    Parmi la diversité des "teintes" que peuvent prendre une toile, je ne sais si ces questions t'intéressent, mais ta référence icono m'a plutôt fait penser à ce livre : http://www.amazon.fr/Deux-amies-Essai-couple-femmes/dp/2911621948 (si ce n'est que l'auteure de l'ouvrage est plutôt spécialiste en histoire culturelle je crois, et que ça ne se veut pas une réduction de la beauté de ton texte et l'importance de ta propre voix).

    RépondreSupprimer
  23. Emelka, bienvenue et merci pour ce com riche et bienveillant! Tu as touché juste, je suis passionnée de peinture et notamment par les pré raphaélites et symbolistes, je n' ai pas encore exploré ta référence mais elle m' intéresse forcément car on ne peut dissocier l' oeuvre d art de l' histoire culturelle.A bientôt, j' espère!

    RépondreSupprimer
  24. krystal we love the same music, i know! pleased to meet you here!

    RépondreSupprimer
  25. un souffle créateur en perfusion...ça fait rêver ! ;-)

    RépondreSupprimer
  26. Renica, j' ai vraiment l impression de rêver en effet :)

    RépondreSupprimer

A vous, j' aime votre éclat de rire, vos émotions, vos critiques, pourvu que je vous entende: