dimanche 5 décembre 2010

Malagueña maldita


Blake: Caïn

La tristesse, en nos os, substantifique moëlle,
Ne cesse de verser sa myéleuse cigüe,
La douleur en point d' orgue est un accent aigu
Qui scande la chanson de la mauvaise étoile.

Serait- ce héréditaire,est- on prédestiné?
Quelque esprit démoniaque au desseins indicibles
Aime-t-il s' amuser avec d' humaines cibles?
Le spectre d' Attila veut- il nous piétiner?

Si l' on ne doit passer qu' un peu de temps sur terre,
Pourquoi l' arbre de vie serait empoisonné,
Dans son Eden désert,en friche, abandonné;
Il faut faire son deuil.Sanglotter et se taire.

Je ne suis ni difforme,infirme ni débile,
Se plaindre dans ce cas peut paraître indécent,
Je brûle cependant du fer incandescent
Qui mutila mon front d' un sceau indélébile.