vendredi 27 mai 2011

Vis vibre et vivifie


Draper: la chute d' Icare




A toi Maxence , l' archange des Cordillères

Eblouie aux rayons d' or de ton auréole,
Occupée à lapper en avides lampées
Tes sucs revivifiant mon âme détrempée,
Ressourcée dans les miels de tes mille alvéoles,

J' ai fait la sourde oreille à ton cri silencieux,
Suçant insouciamment ton sang comme un vampire.
Si ta force décroît et que ton mal empire,
Et qu' entre chien et loup tu aspires les cieux,

Pour que l' immensité sans fin te regénère,
Mes mains cherchant ton front pour la fièvre apaiser,
Ma bouche offrant aux nuits son ovale baiser,
Je retiendrai mon souffle et t' offrirai mon air.


29 commentaires:

  1. GRANDIOSE POEME!!!!!
    MERCI!!!!
    Megi

    RépondreSupprimer
  2. Ah, Megi, si tu savais! Merci à toi de ton enthousiasme juvénile, je viens de me prendre la fragilité de nos destinées en pleine poire, ras le bol des trois Parques.

    RépondreSupprimer
  3. Beau Poème, grandiose musique, auquels je joins l'insondable "who want's to live forever" de Queen...

    je te remercie de ton amour sincère...

    Pétiquement...

    RépondreSupprimer
  4. Je vais te mettre un beau Draper qui te ressemble, excuse moi de ne pas avoir trouvé de tableau plus porteur d' espoir dans le genre souffle de création, c' est ce qui m' est venu en tête, c' est pour conjurer le mauvais sort..Evidemment que je t'aime, poétiquement comme tu dis, même si tu ne supporterais pas une heure mon mode de vie,
    J' espère que tu n'en doutais pas, indépendamment de cette sinistre révélation, quand j' ai découvert ton site je n' ai pas dormi de la nuit tellement j' étais impressionnée de tes textes, on est ce que l' on écrit aussi.Bon sang,je ne vais pas bien du tout.

    RépondreSupprimer
  5. Allez, allez, tu me ferais le plus grand bien d'aller bien toi même...Tout cela n'est pas si grave...Je t'en assure...Oui on est ce que l'on écrit...Ma Poésie tu la connais presque mieux que moi désormais...Bonne nuit...Repose toi tu veux bien ?

    RépondreSupprimer
  6. Très belle image...à ton image...

    Poétiquement

    RépondreSupprimer
  7. Un poème sublime pour deux êtres sublimes!
    N'est ce pas beau quand les coeurs et les âmes se joignent: le condor et le phénix...comme Icare et Dédale!

    RépondreSupprimer
  8. Je vais me coucher mais tu serais bien aimable quand tu auras le temps de mettre un nom en privé sur ma peur, histoire de la conforter pour l' affronter ou de la dissiper.Je serai en repos quand je saurai que tu ne cours pas plus de risque que tout enfant d homme.Dors bien grand monsieur poète.

    RépondreSupprimer
  9. Bizac, tu es bienveillant et je t' appécie beaucoup, mais les mythes tragiques je les aime hors de chez moi, comme les animaux sauvages, et la dame aux Camélias , si c' était ma soeur, je la préfèrerais moins sublime mais en bonne santé.Je sais je suis triviale.

    RépondreSupprimer
  10. On n'est ce qu'on écrit, mais pas que, hélas, çà serait trop beau...

    RépondreSupprimer
  11. Oui, Maxence, tu serais immortel! Je ne dormirai pas tant que tu ne m auras pas dit ta maladie, pardon si c' est du chantage, dis le moi, s' il te plaît!

    RépondreSupprimer
  12. Je ne trouve pas l' ironie du sort à mourir de rire mais je suis sensible au panache de la pirouette.

    RépondreSupprimer
  13. Joli hommage Isabelle ; ta plume virevoltant en jeux d'enluminures littéraires qui honore ton ami ^^
    N'étant pas aveugle ou sourd aux melting-pot des commentaires, mon sabre de Capitaine pressent de l'entourloupe et qui sait si ton coeur a palpé l'ironie d'un hypocondriaque cherchant la lumière...

    L'invisible des malfaisants ressort de la toile comme un iceberg pour couler les poètes titaniques :))
    Besos Isabelle de mon coeur ♥

    RépondreSupprimer
  14. Orfeenix,Je ne puis m'empêcher de partager ce poème de Baudelaire aprés tant d'émotions de la veille!

    Elévation
    Au-dessus des étangs, au-dessus des vallées,
    Des montagnes, des bois, des nuages, des mers,
    Par delà le soleil, par delà les éthers,
    Par delà les confins des sphères étoilées,

    Mon esprit, tu te meus avec agilité,
    Et, comme un bon nageur qui se pâme dans l'onde,
    Tu sillonnes gaiement l'immensité profonde
    Avec une indicible et mâle volupté.

    Envole-toi bien loin de ces miasmes morbides;
    Va te purifier dans l'air supérieur,
    Et bois, comme une pure et divine liqueur,
    Le feu clair qui remplit les espaces limpides.

    Derrière les ennuis et les vastes chagrins
    Qui chargent de leur poids l'existence brumeuse,
    Heureux celui qui peut d'une aile vigoureuse
    S'élancer vers les champs lumineux et sereins;

    Celui dont les pensers, comme des alouettes,
    Vers les cieux le matin prennent un libre essor,
    - Qui plane sur la vie, et comprend sans effort
    Le langage des fleurs et des choses muettes!


    Charles Baudelaire

    RépondreSupprimer
  15. ode à la passion que ce poême toujours si puissament écrit...Il faut juste ne pas s'y brûler les ailes Isabelle...

    RépondreSupprimer
  16. Jack, merci de frayer dans mes eaux troubles pour me protéger des contrebandes et malfaçons, celui dont il est question est limpide , j' en réponds, si ce n' était pas une belle personne, pour le coup je tomberais de haut! Quant à toi ta vigilance et ton amitié sont un précieux butin, alors je butine ce trésor! Besos muchos como si fuera la ultima vez!
    Toi qui m'as appris pas mal de choses, tu ne saurais pas comment je peux récupérer mon adresse IP? Je n' arrive pas à me connecter sur des tonnes de sites y compris le mien! Mais pas le tien fort heureusement! Je t' adore , pirate!

    RépondreSupprimer
  17. Eh bien voilà Bizak, tu as mis le doigt sur l ' hymne de ma jeunesse, connu par le coeur du bout des doigts! Je ne trouve plus que la terre soit souillée de miasmes morbides maintenant,j' ai appris à l' aimer, mais je rêve toujours de m' envoler! Merci mon Bizak qui tangue à Tanger!

    RépondreSupprimer
  18. Ma chère Rénica, peu importe, il y a tant de choses passionnantes à savourer sans ailes, à terre! Comme la crème au chocolat par exemple!

    RépondreSupprimer
  19. je ne suis pas l'auteur de ce "maladie d'humour" c'est un autre anonyme.

    et je n'arrive plus à ma connecter avec mon profil...

    Maxence

    RépondreSupprimer
  20. Maxence, je suis désolée et m' excuse pour ce sempiternel troll insomniaque qui sévit ici et qui finirait par m' amuser s' il ne manquait pas de respect aux gens que j' aime en méprisant leurs blessures, il s' en est même pris à un ami skizophrène en lui reprochant sa psychose, il ne respecte aucune détresse, mais tant pis pour lui, le mal se projette sa propre ombre sur lui même et je pense qu' il doit se sentir bien seul! Moi aussi j' ai des soucis de connexion, mais ne t' inquiète pas, je sais te reconnaître! Je t' embrasse poétiquement, condor albatros!

    RépondreSupprimer
  21. Quel beau poème! Le dernier vers - sublime - est une déclaration d'altruisme qui remplit les coeurs.

    RépondreSupprimer
  22. Ma Zeta, tu m' as fait le même coup, je ne suis jamais là aux côtés des gens que j' aime pour leurs plus douloureux combats, toi aussi, mon souffle sans valeur est à toi.

    RépondreSupprimer
  23. Ce vilain Troll est un diable ! Mais surtout un pauvre type ! Un salopard ! Pauvre con va ! Quand va-t-il arrêter de nous polluer de sa bave de crapaud ? Poète de bazar !

    Condor

    RépondreSupprimer
  24. Frédéric, que t' est il arrivé? J' ai tant de peine pour toi, je n' arrive pas à t' en vouloir, je t' aime comme tu es , je n' ai fait que me protéger de toi, ne t' en prends pas à Maxence, c' est un poète excellent tu le sais bien.Tu pourrais aussi bien venir ici à visage découvert, usurper une identité te ressemble si peu.J' ignore ce que tu cherches, veux tu que je quitte la toile? Je le ferai sans doute, veux tu me faire du mal? Je m' en fais très bien sans toi, vraiment je nete comprends pas.

    RépondreSupprimer
  25. Je ne sais si tu as résolu ton problème d'adresse IP, mais je n'y connais rien et je te propose de questionner Virginie des Rêves du Simorgh, qui s'y connait !
    http://www.lesrevesdusimorgh.net/wordpress/?p=9141

    Besos Isabelle de mon coeur ♥ Oui, je suis là je veille, que certains se tiennent à carreau, on ne sais jamais...^^

    RépondreSupprimer
  26. Mon ami Jack, Virginie est une bien précieuse amie comme toi, je ne suis as étonnée que vous vous connaissiez, dis moi qui tu hantes! besos calorosos!

    RépondreSupprimer
  27. Dom! mon photographe normand mais qui expose à Paris préféré ici! Je suis très heureuse et très honorée! Bises, toi!

    RépondreSupprimer

A vous, j' aime votre éclat de rire, vos émotions, vos critiques, pourvu que je vous entende: