vendredi 6 mai 2011

Muse immunisée



 Edgar Maxence harmonies


Ma muse au plus offrant, comme une courtisane,
Ma muse maltraitée, ma muse écartelée,
Pantelante insultée, honnie , démantelée,
Troussée en plein soleil comme une paysanne;

Offrant rictus mutins et coquines oeillades
Comme un accroche -coeur, qui soupire et ahanne,
En sa chronique peur de la beauté qui fane,
Offrant ton poitrail nu au feu des fusillades.

Pauvre muse encombrée d' enveloppe charnelle,
Conspuée dans tes maux, honteuse de ton corps,
Cherchant ton double élu en harmonieux accord
Pour fusionner en toi d' une union éternelle.

Si tes amours saphiques t' ont clamée maudite,
Si l' ange, si l' amant , t' ont craché leur mépris,
Que ton art et mes larmes partout incompris
Fécondent en mon âme un être hermaphrodite.

36 commentaires:

  1. J'ai le mot hésitant et la rime fourbue ce soir,
    j'aime pourtant toujours autant vos poèmes
    qui surfent sur mon tricorne...Je suis la moitié d'une hermaphrodite au sabre rayant plancher et au coeur gentilhomme !
    Ils sont vôtres, belle muse Isabelle...Besos ♥

    RépondreSupprimer
  2. La muse s'amuse et abuse des mots que j'aime comme un lemme envoyé dans la sphère sidérale , sidérée mais non modérée de la courbure des lettres laissant apparaître sa franchise ... Elle aiguise la banquise clamant sur le fil de la lame qu'elle a une âme ...
    Je ne vais pas écouter ni regarder la vidéo ... Elle est comme une blessure qui ne guérira jamais .... C'est la dernière chanson que mon fils Alexandre écoutait ...
    Mais tes mots me touche ...
    Douce soirée et belle semaine ...:)

    RépondreSupprimer
  3. Jack, j' ai bien compris que tu étais vidé! La vamp vampire avait j' espère les yeux chavirés et la bouche gourmande, bisettes pirate des mers du sud!

    RépondreSupprimer
  4. De tout coeur avec toi pour la jolie croisade que tu vas mener cette semaine, Marie , j' aime ce que tu dis et j' aime ce que tu fais!

    RépondreSupprimer
  5. Faut il un double élu pour harmonieux accord à la muse courtisane ou complémentaire couleur pour faire chatoyer son âme ?

    RépondreSupprimer
  6. Une musique que j'adore...
    bises

    RépondreSupprimer
  7. Renica, tu sais poser des questions très fortes, et même y répondre! merci d'être là!

    RépondreSupprimer
  8. les musiques d' adieu sont souvent très belles!

    RépondreSupprimer
  9. Une muse qui devient hermaphrodite: une femme qui se libère des conventions qui l'étouffent. Poème féministe par excellence qui affirme la dignité d'exister complètement.
    Bravo! et bisous

    RépondreSupprimer
  10. La dignité , on va dire ça,tu es vraiment une amie , toi.

    RépondreSupprimer
  11. http://www.dailymotion.com/video/x44upw_tous-les-matins-du-monde-depardieu_music

    RépondreSupprimer
  12. Cette dernière strophe m'émeut tout particulièrement. Les souffrances et les pleurs , le sentiment d'incompréhension qui féconde un être nouveau, composite et bien plus fort!
    Bisous Orfee !

    RépondreSupprimer
  13. Anonyme, j' ai beaucoup aimé le film de Corneau et le livre de Quignard, mais sans nom ni explication, je ne comprends pas la symbolique de la scène...

    RépondreSupprimer
  14. Lemot merci, ta présence bienveillante et lucide est un vrai plaisir! bises à toi!

    RépondreSupprimer
  15. Isabelle,

    N'oublies jamais l'étincelle, le souffle...Il sont partout, invisibles à ceux qui ne regardent pas avec les yeux de l'âme...Une étoile filante ne peut pas rester, elle ne fait que passer, gage du Ciel, voeu et promesse...

    Je suis heureux d'avoir traverser ta constellation...

    Bon voyage...

    Maxence.

    RépondreSupprimer
  16. Te connaître et te lire furent un honneur, bon cheminement poétique, petit frère poète!

    RépondreSupprimer
  17. Ce poême me transmet des sensations souvent présentes dans certains films de Lars Von Trier. Tes écrits en général apportent un nouvel éclairage sur ses héroïnes. Cette pensée est née brusquement, comme une révélation sidérante.

    RépondreSupprimer
  18. Ma Zeta, je ne pense pas que nous en ayons parlé mais ton intuition est la bonne, je suis une inconditionnelle de breaking the waves et dancer in the dark m' a prise aux tripes,je ne suis pas sûre de pouvoir le regarder une deuxième fois, ses films me collent des sanglots et des frissons,je me sens si proche de la démesure de ses personnages phare,la rédemption en moins..Je vais maintenant écrire des textes plus paisibles,les entrechocs de testostérone ce n' est pas mon truc,décidément!

    RépondreSupprimer
  19. Incroyable, je pense que j'avais saisi cela depuis longtemps mais c'était de l'ordre du subconscient. Les films dont tu parles sont bien ceux auxquels je pensais. Nous en parlerons.

    RépondreSupprimer
  20. Avec plaisir! E n revanche j' ai de grosses réserves pour antichrist avec une violence effective qui m' a perturbée, personnellement, la verbale me suffit! Tu me diras ce que tu en penses...

    RépondreSupprimer
  21. Je n'ai même pas tenté de le voir car le thème du film m'aurait précipité dans une souffrance insupportable.

    RépondreSupprimer
  22. j' ai été moins prudente que toi, et devine quoi?
    J' ai été précipitée dans une souffrance insupportable:-)

    RépondreSupprimer
  23. Elle jure la Muse. Jure qu'elle vivra sans se laisser surprendre, sans se prendre la chair dans les défauts d'adresse et autres mensonges. Sans se heurter à des barbelés qui l'écorcheront en lui interdisant l'accès aux chemins de l'abandon...

    RépondreSupprimer
  24. Corty, c' est grand de ta part de venir me commenter,j' aurais été te chercher la lune de sang sur un plateau, et Dieu sait si je porte aux nues ton écriture, pourquoi as tu été pactiser avec mon diable? Maintenant il y a un mur de cristaux de larmes entre toi et moi, j' étais heureuse de te connaître, je ne peux plus aller là où il va. Prends soin de toi, ne mets jamais rien de précieux pour toi entre ses mains et sache que malgré mes reproches je t' aime bien.

    RépondreSupprimer
  25. Bnjour ou bonsoir, Orfeenix.
    Je fouinais dans les blogs de mon nouvel ami, J.Earthwood et j'ai trouvé le votre, pour moi,assez bien inspiré. Il dégage un air de liberté de ton sans effet clinquant (que jamais on ne nous dicte notre conduite.., j'aime ça!). Voilà, j'aimerais le visiter de temps à autre.

    RépondreSupprimer
  26. Bizac, avec plaisir, soyez le bienvenu! Merci pour votre avis, en effet , le bling bling, très peu pour moi!

    RépondreSupprimer
  27. [librement inspiré du thème de ton poème, sur une structure académique, des mots et des césures moins académiques… Emprunt fait à des références mythologiques tout de même...]


    Amours et Voyages feront-ils bon ménage ?
    Nettoyage de printemps, Nouvelle peau pour
    Ta Muse perdue dans les Champs fauchés ; Et cours
    Pieds nus dans les Champs de fleurs dorer ton plumage.

    D’Hermès et d’Aphrodite es-tu un composite ?
    Tu es si inspirée et si talentueuse
    Que tu mériterais bien moins d’affres crasseuses,
    Embaume-toi le corps d’anti-peurs parasites.

    Méfie-toi de l’eau calme, où vivent les Naïades,
    Salmacis te retient en son Lac de Carie,
    Poséïdon remue ses vagues de furie,
    Appréciant t’emporter dans de troubles Noyades.

    Grâce à tes ablutions, il est temps de renaître,
    Apaisée doucement, peau nue sous le bleu ciel,
    Rechargement solaire en ton simple appareil,
    Libérée des eaux sales de tes Démons traitres.

    RépondreSupprimer
  28. Corty, c' est grand de ta part de venir me commenter,j' aurais été te chercher la lune de sang sur un plateau, et Dieu sait si je porte aux nues ton écriture, pourquoi as tu été pactiser avec mon diable? Maintenant il y a un mur de cristaux de larmes entre toi et moi, j' étais heureuse de te connaître, je ne peux plus aller là où il va. Prends soin de toi, ne mets jamais rien de précieux pour toi entre ses mains et sache que malgré mes reproches je t' aime bien.

    ...

    Pauvre fille

    RépondreSupprimer
  29. Julien, Je n' ose pas te complimenter car j' ai l' impression de me complimenter moi-même,tant nos plumes sont d' une flagrante gémellité, j' écris à la même vitesse que toi, sache le et la mythologie est ma villégiature, je me contenterai donc de saluer le médecin qui m' apporte mon viatique préféré!

    RépondreSupprimer
  30. Anonyme , tu es pire que la fièvre jaune, une fois en contact et des séquelles à vie...J' agis ouvertement et non par coms ou mails anonymes comme tu en envoies à beaucoup d' hommes qui m' approchent, je te demande solennelement de lâcher mon entourage, je ne m'occupe plus du tout de tes racolages si fructueux, pauvre garçon.

    RépondreSupprimer
  31. Il est toujours un mélange d'émotions sur les muses. Ils peuvent être différents et difficiles.

    RépondreSupprimer
  32. http://www.youtube.com/watch?v=FiMK9e0h6YE&feature=related

    RépondreSupprimer
  33. Amour : amère humeur tu es mon géolier
    Je me languis, me pâme et succombe sans cesse
    A tes trompes-miroirs qui trop souvent me blessent :
    De toi penchant cruel je suis le messager...


    Je faiblis, je me perds sous ton infâme joug
    Et tout entier me brûle aux feux de tes soleils...
    La quiétude me fuit quand ton calme s'éveille :
    Tu fais de moi un monstre, un fourbe et un jaloux...

    Et leurré j'avais cru pouvoir me délivrer,
    Contre toi j'essayai le mépris, la rancoeur,
    Mais je ne savais pas quelle était mon erreur,
    Car la haine...Ô Malheur...N'est qu'Amour inversé...

    Orphée

    RépondreSupprimer
  34. Olga, j' aime toutes les émotions aussi difficiles soient elles pourvu qu' elles soient denses!

    RépondreSupprimer
  35. Artful, The, Bizac et un anonyme dont je me doute de qui il s' agit vu la beauté du poème, merci pour vos coms, je vais remettre ce que j' avais laissé chez vous, bonne soirée!

    RépondreSupprimer

A vous, j' aime votre éclat de rire, vos émotions, vos critiques, pourvu que je vous entende: