lundi 14 mars 2011

"Para nós"

Pardon aux victimes des lames hantées, j' ai honte de me lamenter .



Dali: la métamorphose de Narcisse.


Quelle ombre de soupçon s' abat comme une chappe,
Ma prison maculée d' un code pariétal,
Trahit de noirs complots.Un rire de métal
Cinglant comme un crachat prouve que tout m'échappe.

Des trames d' arachnides m'ont embobiné;
Muse de ce tableau,de cet air le mécène,
Quel est le dramaturge des burlesques scènes
Qui se jouent à huis clos dans d' obscurs cabinets?

Ils sont là tous ligués,avec des mots de passe,
Détenteurs de nos clés, maîtres de nos destins,
Faisant de nos arcanes un mystique festin,
Pointant aux horizons leur aile de rapace.

Tais toi, âme enfiévrée,Le globe est un pinacle
Qui ignore du laid la putride tumeur,
Le seul bruit colporté des bruissantes rumeurs,
Autour de nos amours bâtit un tabernacle.

34 commentaires:

  1. "Des images sur un blog
    D'humeurs qui font la rime
    Perdu la clé du catalogue
    Tumeurs du monde maritime..."

    Hum, je suis novice à ces jeux de mots, Isabelle
    mais merci de me prêter les vôtres !

    Besos et bravo ^^
    Jack

    RépondreSupprimer
  2. Eh,merci à vous! Je pourrais prendre ce quatrain en entête s' il n' y avait pas les droits d' auteur, il me plaît bien!
    Le novice sait naviguer, avis de prof âne:-)

    RépondreSupprimer
  3. Je vous le prête, chère poétesse, je l'ai fait pour vous ! Et justement, j'ai pensé à vous. On passe rituels de moussaillonne sur mon navire...^^

    Besos ♥
    Jack

    RépondreSupprimer
  4. J'ai eu bien peur de ne plus rien lire mais je suis rassurée! Belle soirée Orfee ...

    RépondreSupprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  6. orfeenix,
    J'ai un peu de mal avec les alexandrins,cependant je dois t'avouer être touché par le charme de tes mots et l'atmosphère qui s'en dégage pour rejoindre le tableau de Maître aux moustaches frissonnantes. Bien amicalement,

    Roger

    RépondreSupprimer
  7. Quand je ne comprends pas tout, ça m'agace !
    Qu'est donc un code pariétal ?

    RépondreSupprimer
  8. Cher Jack, je vais alors aller y mettre le pied que j' aurai marin, j' espère! J' accepte le prêt avec reconnaissance mais n' ai pas l' intention de rendre, c' est du vol, non? Merci de votre abordage sur mes terres.
    Isabelle

    RépondreSupprimer
  9. Lemodrop, j' ai fait mon caprice du soir que j' ai regretté ce matin, ravie de te retrouver ici!

    RépondreSupprimer
  10. Et ce n' est pas encore la lutte finale j' espère,j' ai deux hémisphères ventriculaires en péninsule ibérique, celle de gauche Bat la vira et l' autre le flamenco: si tu chantes, moi je danse:-)

    RépondreSupprimer
  11. Roger,
    Mes alexandrins s' inclinent bien bas devant la force émotionnelle de tes écrits,mon jardin à la Lenôtre capitule devant tes vergers " aux forêts de symboles" Deux univers très différents , mais quel plaisir pour moi d' apprendre au tien!

    RépondreSupprimer
  12. Janou, je crois que pariétal fait allusion aux peintures rupestres sur les parois des murs, donc c'est une mauvaise métaphore pour évoquer les commentaires et les mots de passe sur le mur des sites.J' aime vous voir ici, merci.
    Isabelle.

    RépondreSupprimer
  13. le pariétal, c'est là qu'était l'os !

    RépondreSupprimer
  14. Et parfois l' os sature! bisou Janou!

    RépondreSupprimer
  15. L' ossature, c' est bon pour les accidentés de la ..route ! ( plus grave pour les hommes donc...)
    Que l' on rigole alors, ça ne peut faire que du bien après les larmes versées au même endroit.
    Et cela peut donner naissance à un long fleuve tranquille ?

    RépondreSupprimer
  16. Versus , en matière de souffrance , je suis votre homme:-) merci de votre visite, j' ai vraiment eu peur que mes incohérences ne fassent fuir mes amis, mais en fait vous comprenez tout! Un long fleuve tranquille, impossible, je suis à vie un torrent de lave! L' os peace n' est pas pour tout de suite!

    RépondreSupprimer
  17. Je viens déposer quelques mots pour vous rassurer .... Je vais bien , j'ai déserté "le blog" et non mes feuilles d'écriture .ni de mon appareil photo ... Beaucoup de travail et quelques jours de vacances ....J'ai profité des bisous soleil de ma maman et des frangins, frangines , cousins , cousines ( enfin bref de toute la famiglia ) .... :)
    Voilà je suis revenue .... :)
    Je vais prendre mon temps pour tourner les plages de vos textes ...

    RépondreSupprimer
  18. Tes mots reviennent enfin proclamer la puissance de ta veine poétique, que dis-je, de ton artère poétique qui alimente si bien les multiples ventricules de ton coeur aux battements extra-corporels.

    RépondreSupprimer
  19. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  20. Marie , quelle excellente nouvelle, vos textes profonds et votre personnalité généreuse me manquaient réellement,Je suis heureuse pour vous de ces moments pris pour vous ressourcer mais heureuse égoïstement de pouvoir à nouveau vous lire!

    RépondreSupprimer
  21. ma Zeta,la présence de mes amis est ce qui fait battre mon coeur à l'infini,à plus forte raison une amie d' enfance et de future vieillesse!

    RépondreSupprimer
  22. Heartman, tu as démasqué la provocatrice, je retire mon entête, je ne suis pas entêtée, tu ne trompe pas , on ne se trompe pas,toi ma seule rencontre en chair et en " os pariétal",dont je me félicite tous les jours un peu plus.

    RépondreSupprimer
  23. Je publie le com anonyme pour me faire plaindre un peu et montrer ce que je subis depuis trois mois et je réponds à cet anonyme que j' habite dans un trou paumé, un seul homme de la toile y a mis les pieds, un seul.

    RépondreSupprimer
  24. Je crois qu'effacer ce comm merdique est la seule chose que vous puissiez faire, Isabelle. Vous pouvez modérer en plus. Vous ne devez rien à quiconque, surtout pas de publier le néant d'un impuissant.
    Y'en a qui se sentent forts car on ne peux les atteindre en chair et en os, et profitent de l'innocence d'une vraie dame !

    Besos à vous et zappez dorénavant les comms immondes des malfaisants.
    Jack votre Pirate !

    RépondreSupprimer
  25. Jack, vous êtes le Robin des bois des mers! J' en ai zappé plus d' un et mes amis proches aussi, j' ai juste eu besoin de justifier la parano récente qui me met les nerfs à vif, besos tambien et gratias,rey del mar!

    RépondreSupprimer
  26. Les mots peuvent être coupant par ici, et j'ai sabré souvent des malpolis !
    En plus un anonyme se garde bien d'avoir un blog où mettre de pareils propos pour l'atteindre, couards et oisifs en plus ! ^^
    Besos Princesse des îles ♥

    RépondreSupprimer
  27. Je suis bien contente d' avoi un corsaire pour héraut, vous avez ma gratitude et mon amité!

    RépondreSupprimer
  28. Ah, c'est mieux comme ça...^^

    Les vrais amis, pas besoin de leur montrer tes mains pour prouver qu'il te manque un doigt !

    Besos chère Isabelle ♥
    Jack

    RépondreSupprimer
  29. Victime du brûlis elle se consume sans les affres de la phlogose.
    L'affect incinéré au piloris de la faiblesse racontée.
    Cette confession versée au nom d'une taquinerie.
    Le baiser de Judas sur sa joue posé.
    Acerbe affectation.
    L'oriente jusqu'à l'apostasie.
    De l'oubli de soi à l'abnégation elle heurte le désunir.
    Bruire l'adieu mon Amie...

    RépondreSupprimer
  30. Hier je n'avais pas compris mais je suis revenue, je suis tenace :)
    Je comprends mieux à la lecture des commentaires mais tu as eu raison d'effacer le vilain, que je n'ai même pas vu, mais c'est pas grave, j'arrive après la bataille :)
    J'ai eu un fou une fois, adresse IP mis dans mes indésirables et il ne peut plus revenir !

    RépondreSupprimer
  31. Jack, excellent proverbe, j' entends le conseil et vais arrêter de me justifier sans cesse, le flibustier est un fin psychologue!
    Bises
    Isabelle

    RépondreSupprimer
  32. Corti, rien à ajouter sur ce diagnostic de tes facultés de médecine,la beauté des mots est ma panacée, merci de ce joli remède( dis donc, c' est de la poésie ça en plus! t' es douée pour tout!)

    RépondreSupprimer
  33. Virginie, excellent conseil, en général j' aime les fous, mais pas les furieux! Ta visite gracieuse m' a déjà consolée!Pour s' en prendre à toi , il faut être un monstre...

    RépondreSupprimer

A vous, j' aime votre éclat de rire, vos émotions, vos critiques, pourvu que je vous entende: