lundi 3 janvier 2011

Bonne année -lumière



H.C Berann: harpe cosmique.


J' irai me fondre aux laves des astéroïdes,
Me nourrir goulûment au lait des voies lactées,
Voir faillir les novas par salves rétractées,
Dormir contre Saturne aux formes ovoïdes.

Mon avenir se lie aux étoiles filantes,
Satellite oublié d' astre cyclopéen...
Disparaître au soleil, songe prométhéen,
Scintiller aux marées des vagues déferlantes!

lumière, ma patrie, dissous-moi en ton prisme,
Abreuve-moi du beau jailli de ton pinceau;
Revêts-moi du tissu diapré de tes arceaux,
Offre moi tes lueurs explosant en seïsmes.

Sous l' arche de tes bras, être rayon liquide,
Ardent comme un buisson qui a reçu Yahvé;
Purifiée des terrestres ombres dépravées,
Je serai pur esprit ressourcé à ton fluide.




12 commentaires:

  1. Quelles images transportantes, on s'imagine liquide et polymorphe.
    Des vers qui conduisent à la méditation cosmique. Nous appartenons à l'univers au delà des êtres de chair...
    Délicieux.
    Tes aspirations nous nourrissent d'une ambition métaphysique.

    RépondreSupprimer
  2. Ma Zeta, tu es déjà si sereine et lumineuse! Tu es une publicité ambulante pour le yoga.Mercir de m' offrir ce beau remède à la souffrance, moins doloriste que ma coûtumière complaisance occidentale!

    RépondreSupprimer
  3. Affronte, Orfeenix, ne fuis pas ! brise tes chaînes, fonds les barreaux ! et puis ris !
    Ris de toi, de moi, de n'importe qui, mais ris !

    RépondreSupprimer
  4. On va essayer! à défaut de fondre en larmes...sympathique" hauts les coeurs" en tout cas!

    RépondreSupprimer
  5. Toujours cette sensualité dans le poème d' une beauté incendiaire jusqu'à l' impudeur voilée et contrainte par les mots...Il y a du Louise Labé :

    Tristes soupirs et larmes coutumières
    A engendrer de moi maintes rivières,
    Dont mes deux yeux sont sources et fontaines...

    Pink Floyd, on est devenu adulte avec eux... et en ce qui concerne la harpe cosmique, un crâne ouvert à la fontanelle multicolore et un nuage nous a bouleversé l' esprit.

    RépondreSupprimer
  6. Hé bien, quel beau compliment!Je suis aussi devenue adulte(est ce bien achevé...)avec les excès contrastés de Louise Labé et la démesure psychédélique de certains groupes progressifs.La peinture cosmique se caricature parfois elle même, mais quand elle parvient à incarner un concept, elle est forte comme un symbole de Templier.Ce n' est pas une voisine du musée de l' Imaginaire( château de Ferrières) qui vous dira le contraire!

    RépondreSupprimer
  7. Ian:
    On essaie!Vous aussi vous êtes perfectionniste!

    RépondreSupprimer
  8. Rendez-vous sur http://mojefotografije.wordpress.com, où je te décerne un AWARD ! A très vite !

    RépondreSupprimer
  9. Mais que c' est gentil!J' ai vu que tu en avais un et je t' ai applaudie,et me voilà décorée à mon tour,je suis très honorée!

    RépondreSupprimer
  10. J'ai hâte de lire les réponses d'une fée des mots ! A très vite !

    RépondreSupprimer
  11. Je vais essayer de ne pas te décevoir, c' est le poids des mots contre le choc des photos, et inversement:-)

    RépondreSupprimer

A vous, j' aime votre éclat de rire, vos émotions, vos critiques, pourvu que je vous entende: