mercredi 17 novembre 2010

là tout n' est qu' ordre et beauté




michel ange séparation des eaux et de la terre

Merci,Fred, pour cette jolie trouvaille, les compositeurs français sont méconnus et ces oeuvres d' art façonnés par un divin hasard donnent des envies d'avoir des ailes!

Ascension


Nous ne finirons pas sculptés dans la poussière,
Golems de Pompeï, pétrifiés en gisants,
Calcinés par la foudre en un éclair luisant
La main couvrant nos yeux aveuglés de lumière.

Nous ne finirons pas emmurés dans la terre,
Bercés des requiems d' officiants solennels,
Nos stèles constellées de regrets éternels,
Nos orbites scrutant le néant qui attère.

Nous ne finirons pas noyés dans les eaux troubles,
Fanions décolorés d' un esquif naufragé,
Les crabes n' auront pas nos restes outragés,
A l' heure où la tempête de fureur redouble.

Ta tendresse sera le solide radeau,
Où viendra s' amarrer, brisée mon âme fière,
Ta tendresse sera comme une montgolfière,
Que le vent poussera vers les Eldorados.

Là nous n' écouterons que le chant essentiel
Que murmure au couchant le monde apprivoisé,
Au dessus de la mer des étendues boisées,
Sur un sommet si haut, si haut qu' il touche au ciel.

6 commentaires:

  1. Méditation, je pratique !
    Lévitation, je n'en suis pas encore là :)
    J'aime bien venir chez vous le soir, enfin là c'est presque le matin, toujours une belle oeuvre, de la musique, des mots magnifiques, que de la beauté...
    Merci...

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Virginie! moi c' est pareil, impossible de léviter, une partie de mon corps me tire vers le bas:-) Heureusement, certains petits bonheurs aident à se sentir légers, comme votre visite lumineuse!

    Isabelle.

    RépondreSupprimer
  3. Petit coucou de l'après midi, ciel bleu et air tout froid !
    Je viens de passer chez Anne-Laure, Les soeurs Brontë, le Préraphaélisme, tout ça me parle...
    Avez-vous lu Autumn de PH Delerm, ou il est question de D Gabriel Rossetti et d'Elisabeth Siddal !
    Belle après-midi !

    RépondreSupprimer
  4. ça fait plaisir! ici il a bien plu et c' était tout gris avant la chaleureuse éclaircie de votre passage!Cela ne m' étonne pas du tout que vous aimiez le charme nostalgique mais sans mélancolie de ces artistes, votre blog est imprégné de cette ambiance atemporelle; je suis hélas comme tant de gens qui n' ont lu que la première gorgée de bière, voilà donc une information très intéressante. Bonne nuit, je vais maintenant sur votre blog pour faire de jolis rêves.

    RépondreSupprimer
  5. Que ces textes sont doux quand vous parlez de naufrage, d'abandon, de désespérance. Heureusement que l'espoir et le rêve ne sont jamais loin...
    Alors... Méditation, non. Lévitation, oui...
    De passage pour la 1ère fois, je ne pensais pas pouvoir léviter si facilement.
    Si je passe à côté la prochaine fois, j'espère pouvoir léviter encore...

    RépondreSupprimer
  6. En effet , je vous encourage à ne pas l' éviter la prochaine fois,l' hospitalité aux voyageurs égarés est une règle d' or même quand leur profil est introuvable!

    RépondreSupprimer

A vous, j' aime votre éclat de rire, vos émotions, vos critiques, pourvu que je vous entende: