mardi 2 novembre 2010

Catalane strophe


O Catarinetta bella

La nature amplement prodigua ses largesses,
Sur ton berceau les fées longtemps se sont penchées,
Laissant leur grâce ailée mouvoir ton déhanché,
Gitane qui n' agis pourtant qu' avec sagesse!

Nouvelle Esmeralda éclipsant les Phoebus,
Ton regard lumineux fait rougir bien des astres,
Mais il darde, amusé, dédaigneux des désastres,
L' inextinguible feu d' un mystérieux rébus;

Beau fauve, il n' est pas né, celui qui domptera
Le souple mouvement de tes danses félines,
Qu' il ose à ton balcon sa chanson cristalline,
Sa douce sérénade en vain te tentera;

Il est un seul secret profond comme la tombe
Pour lequel ta main fine enfin pourrait vibrer,
Pour lequel l' aube et l' ombre enfin équilibrées
Pourraient ressusciter la lueur qui succombe,

La lueur de l' espoir.Quel est donc ce secret?
Tu cherches l' alchimie des beautés bicéphales,
Rêves manichéens, pierres philosophales...
Ne le savais- tu pas? C' est en toi qu' ils se créent!

Picasso: femme en costume espagnol


7 commentaires:

  1. Yan and Trulyfool, please forgive me , i made a mistake and your sweet coms have been faded! i hope you will write again!

    Isabelle.

    RépondreSupprimer
  2. In France that means"kiss", so i give you a friendship kiss but just one, because the man i love is very jealous:-)

    RépondreSupprimer
  3. It was a kiss to the words and the painting.
    No need for jealousy.It is a blog from cyberspace and of interest to like minded people one hopes.
    Jealousy is for children.

    RépondreSupprimer
  4. That' s right! So thanks for the words and the interest, and forgive the french people who are children, so am i!

    RépondreSupprimer
  5. Il a des mots qui imposent le silence tant ils acquièrent une vie propre au delà des êtres de chair à qui ils sont destinés.
    Le talent sait adresser ses rimes à chacun de nous, il est universel.

    RépondreSupprimer
  6. Ceui là l' est surtout par son sujet, et son sujet c' est toi! prends le comme le juste hommage à ton talent pour être " l' étenel féminin".

    RépondreSupprimer

A vous, j' aime votre éclat de rire, vos émotions, vos critiques, pourvu que je vous entende: