samedi 18 décembre 2010

L' âme erre



Cross: nocturne aux cyprès


C' est dans le clapotis de l' eau crépusculaire
Que vont chanter les voix que le passé oublie,
Un visage estompé dont le reflet faiblit,
Peine à se dessiner sous la nappe stellaire.

A peine as tu quitté le liquide natal,
Par un funeste oracle sans doute escorté,
Qu' un tourbillon funèbre au styx t' a transporté,
Passager clandestin d' un voyage létal.

Dieu que le soir est doux sous les pins parasols,
Le vent bruit sur le sable son triste verbiage,
La mer s'unit au ciel en un précieux alliage,
Et des larmes de lune ont allumé le sol.

Dans l' algue échevelée que la marée émonde,
Dans le frais grain de peau qui teinte l' horizon,
Ton être illimité ne sait pas de prison,
Il habite la plage;elle est son nouveau monde.

16 commentaires:

  1. Tragique chemin vers l'eternel.

    RépondreSupprimer
  2. En attendant, il me reste une plage à parcourir en pays catalan, et celle ci ne m' a pas l' air triste!

    RépondreSupprimer
  3. Isabelle,

    I've crossed the Styx trying to retrieve the Her, but come back in shock, my eyes registering only the pointillist stars of being stunned.

    Truly, fool

    RépondreSupprimer
  4. Poor " her" who stayed in hell , she could have been saved by a real gentleman!

    RépondreSupprimer
  5. L'âme erre, Michel et tu as perdu ton chat..!

    RépondreSupprimer
  6. l' eusses tu cru? " le petit chat est mort" en fait!

    RépondreSupprimer
  7. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  8. Amerci! c' était un poème de deuil et de cafard mais votre texte dadaïque est un sympathique remède sans contre indication!

    RépondreSupprimer
  9. i read it on your blog , thanks to apply that nice definition to my humble work.

    RépondreSupprimer
  10. Coucou ici !
    J'avoue connaître cette toile "de vue" mais pas le nom du peintre, j'aurais pensé à Seurat et j'arrive de chez Mr Goo... et j'ai lu !
    Le poème est de vous ?
    Parce que...
    Je vous souhaite de belles fêtes ici aussi et à bientôt !

    RépondreSupprimer
  11. Tiens, un petit elfe! Cross et Seurat sont très proches en effet, je ne saurais pas les ditinguer! joli coup d' oeil!Le poème est de moi merci pour la question très flatteuse.La fête est bonne partout où vous secouez la poussière de vos ailes, à bientôt, virginie.

    RépondreSupprimer
  12. Aux travers de vos lectures nous trouvons le fil d'Ariane qui nos ramène à nos plages...

    RépondreSupprimer
  13. Ravie de vous sortir du labyrinthe!J'aime bien m' égarer dans vos écrits!

    RépondreSupprimer
  14. J'ignorais que vous vous égariez sur mon territoire... Enchantée !

    RépondreSupprimer
  15. Vous écrivez bien et sans tabou,tout ce que j' aime! A bientot!

    RépondreSupprimer

A vous, j' aime votre éclat de rire, vos émotions, vos critiques, pourvu que je vous entende: